De moindre envergure lors de sa création en 1995, l’institution a bien évolué depuis pour devenir un défenseur reconnu et respecté de la transparence, de l’éthique et de la responsabilité au sein de l’administration de l’UE.

« Pour que les institutions de médiation prospèrent et puissent travailler dans l’intérêt optimal du public, il faut que leur rôle en tant que gardiennes de la bonne administration soit reconnu. Les institutions de l’UE ont permis à mon bureau de faire de la vision de ses fondateurs il y a 25 ans, à savoir, être un défenseur passionné de l’UE et de ses citoyens, une réalité. Mon bureau est certes petit, mais il est investi d’une grande mission, que je continuerai à concrétiser » Emily O’Reilly, Médiatrice européenne

Principaux domaines de travail du Médiateur européen

  • Transparence, accès du public à l’information et aux documents
  • Responsabilité et participation du public au processus décisionnel de l’UE
  • Marchés de l’UE : Problèmes liés aux marchés et aux subventions de l’UE
  • Respect des droits fondamentaux et procéduraux :

Le Médiateur en chiffres

Les particuliers, les entreprises, les associations et la société civile peuvent se tourner vers le Médiateur européen pour obtenir de l’aide concernant des problèmes avec l’administration de l’UE.

Le bureau a traité plus de 57 000 plaintes au cours de ses 25 ans d’existence.

La plupart des enquêtes sont fondées sur des plaintes, mais le Médiateur peut également ouvrir des enquêtes d’initiative. Plus de 7 300 enquêtes ont été menées depuis la création du bureau en 1995.

Enquêtes ouvertes et clôturées, 1995-2019

Plaintes déposées et enquêtes ouvertes par pays (2019)

Pour en savoir plus

Les 25 ans du médiateur européen