Le Fonds pour l’innovation est un nouveau dispositif de la Commission européenne. Ce faisant, c’est l’un des plus importants programmes mondiaux dans les technologies innovantes à faible intensité de carbone.

Par exemple, ce fonds soutiendra les dernières percées technologiques :
– industries à forte intensité énergétique,
– stockage de l’énergie,
– captage, utilisation et stockage du carbone.

Ainsi, il stimulera la relance verte en créant des emplois locaux pérennes.

Enfin, ce fonds ouvre la voie à la neutralité climatique et renforcera la primauté technologique européenne à l’échelle mondiale.

pour des projets prometteurs

Déclaration de Frans Timmermans, vice-président exécutif: «Cet appel à propositions tombe à point nommé. L’UE investira 1 milliard d’euros dans des projets prometteurs et prêts à être commercialisés, tels que l’hydrogène propre ou d’autres solutions sobres en carbone pour les industries à forte intensité énergétique comme l’acier, le ciment et les produits chimiques. Également, nous soutiendrons le stockage de l’énergie, les solutions de réseau, ainsi que le captage et le stockage du carbone. Ces investissements à grande échelle contribueront à faire redémarrer l’économie de l’UE et à entamer une relance verte qui nous mènera à la neutralité climatique en 2050.»

Pour 2020-2030, le Fonds pour l’innovation distribuera environ 10 milliards d’euros qui proviennent de la mise aux enchères des quotas dans le cadre du système d’échange de quotas d’émission de l’UE. En complément, il viendra renforcer des recettes non décaissées du prédécesseur du Fonds pour l’innovation (programme RNE 300).

Enfin, dans le cadre de cet appel, un financement d’1 milliard d’euros soutiendra des projets de grande envergure dans le domaine des technologies propres.

Ce soutien facilitera l’implantation des nouvelles technologies sur le marché.

Dernièrement, les projets prometteurs (pas encore prêts à être commercialisés) bénéficieront d’un budget distinct de 8 millions d’euros pour leur développement.

Modalités

L’appel couvrira des projets dans les secteurs éligibles de tous les États membres de l’UE, de l’Islande et de la Norvège.

Les fonds peuvent être utilisés en coopération avec d’autres initiatives de financement public (aides d’État ou autres programmes de financement de l’UE).

L’évaluation des projets tiendra compte:
– de la capacité à éviter les émissions de gaz à effet de serre,
– du potentiel d’innovation,
– de la maturité financière et technique
– du potentiel d’expansion et de leur rapport coût-efficacité.

La date limite de soumission des demandes est le 29 octobre 2020.

Les projets seront déposés via le portail «Financements et appels d’offres» de l’UE où de plus amples informations sont disponibles.

Contexte

L’Agence exécutive «Innovation et réseaux» (INEA) mettra en œuvre le Fonds. De son côté, la Banque européenne d’investissement fournira une aide au développement de projets prometteurs qui ne sont pas encore mûrs.

Pour en savoir plus: