Lors de sa réunion mercredi, le comité exécutif de la Conférence sur l’avenir de l’Europe a poursuivi les préparatifs pour le lancement de la Conférence.

Le comité exécutif a approuvé la plateforme numérique multilingue qui permettra aux citoyens de l’UE de contribuer à la Conférence. Il a également approuvé ses méthodes de travail et a poursuivi les préparatifs de l’événement d’inauguration lors de la Journée de l’Europe (9 mai).

Un débat ouvert et inclusif sur la démocratie participative

Grâce à cette nouvelle plateforme numérique multilingue, les citoyens de toute l’Europe auront la possibilité, à partir du 19 avril, de donner leur avis sur tous les sujets qu’ils jugent importants pour l’avenir de l’UE. Cela leur permettra – pour la première fois au niveau de l’Union – de proposer leurs idées, de commenter celles des autres, de créer des événements et d’y participer. La plateforme sera le pôle central de la Conférence, un lieu où toutes les contributions à la Conférence seront rassemblées et partagées, notamment les événements décentralisés, les panels de citoyens européens et les plénières de la Conférence.

Un mécanisme de retour d’informations spécialisé rassemblera et analysera les principaux points soulevés afin qu’ils puissent également être pris en compte lors des panels de citoyens européens et des plénières de la Conférence. Par ailleurs, la plateforme fournira des informations sur la structure et les travaux de la Conférence, ainsi que des ressources pour les organisateurs d’événements, dont un catalogue d’événements clés grâce auxquels ils pourront promouvoir leurs initiatives aux niveaux local, régional, national et européen. Les citoyens pourront facilement rechercher les événements auxquels ils souhaitent participer grâce à une carte des événements.

À l’issue de la réunion, les coprésidents du comité exécutif ont fait les déclarations suivantes.

L’eurodéputé Guy Verhofstadt (Renew Europe, BE) a déclaré: « Nous devons rendre ce débat aussi vivant que possible. En ces temps de COVID, cela signifie expérimenter les plateformes numériques autant que possible. Avec cette plateforme, nous offrons les outils nécessaires pour donner à chacun la possibilité de s’engager activement dans ce débat, et nous veillerons à ce que ces idées alimentent l’analyse et les conclusions de la Conférence. C’est leur avenir, c’est donc leur Conférence. »

La secrétaire d’État portugaise aux affaires européennes, au nom de la présidence du Conseil de l’UE, Ana Paula Zacarias, a affirmé: « La plateforme numérique fera entrer les Européens dans l’espace public. Elle leur permettra d’exprimer leurs craintes, de partager leurs rêves et leurs attentes, et d’engager le dialogue avec leurs représentants. L’Union a besoin du pouvoir de ses citoyens pour devenir plus forte. Il s’agit d’un moment décisif qui nous permettra de débattre des opinions divergentes de manière franche et sans tabou. »

La vice-présidente de la Commission chargée de la démocratie et de la démographie, Dubravka Šuica, a commenté: « Le lancement de la plateforme numérique dans dix jours fournira un espace unique à nos citoyens pour engager des conversations et des débats dans toute l’Europe. Cette plateforme leur permettra de partager leurs idées, leurs craintes, leurs espoirs et leurs rêves – et ce dans toutes les langues officielles de l’UE. La dynamique est désormais en marche et j’ai hâte de voir le résultat. »

Le hashtag officiel de la Conférence, #TheFutureIsYours #LAvenirVousAppartient, est une invitation aux citoyens européens à contribuer et à définir l’avenir de l’UE: « L’avenir est entre vos mains »!

Évènement d’inauguration lors de la Journée de l’Europe

De plus, le bureau exécutif a réalisé des progrès concernant la préparation de l’événement d’inauguration de la Conférence lors de la Journée de l’Europe (9 mai), si les conditions sanitaires le permettent. Il a aussi adopté ses propres méthodes de travail et a tenu un premier débat sur le projet de règles relatif à la composition et au travail des sessions plénières de la Conférence.

Prochaines étapes

Le bureau exécutif se réunira à nouveau dans deux semaines, afin de finaliser ses discussions sur le règlement intérieur et d’aborder d’autres conditions préalables à l’organisation de la Conférence.