Conférence sur l’avenir de l’Europe : le travail commence!8

Les travaux de la Conférence sur l’avenir de l’Europe ont officiellement commencé.

Deux semaines seulement après la signature à Bruxelles de la déclaration commune sur la conférence sur l’avenir de l’Europe par le président du Parlement européen, David Sassoli, le premier ministre portugais, António Costa, au nom de la présidence du Conseil, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, le bureau exécutif de la conférence sur l’avenir de l’Europe a tenu sa réunion constitutive le 24 mars 2021 à Bruxelles. Le bureau exécutif est composé de représentants des trois institutions (Parlement européen, Conseil et Commission), sur un pied d’égalité. Le bureau exécutif supervisera les travaux, le processus et l’organisation de la conférence.

Lors de cette première réunion, le bureau exécutif s’est mis d’accord sur une série de points essentiels nécessaires au démarrage de la conférence. Ils ont pris les premières mesures pour que les citoyens puissent commencer à contribuer à la Conférence sans tarder, notamment en ce qui concerne la plateforme numérique multilingue, y compris la charte de participation des citoyens et l’identité visuelle. Le bureau a également procédé à un échange de vues sur ses méthodes de travail internes.

Le Bureau exécutif a également discuté de la possibilité d’organiser un événement formel le 9 mai à Strasbourg ainsi que de tenir la première plénière de la Conférence le 10 mai, en fonction des conditions de santé publique (ou sous réserve des restrictions imposées en raison de la pandémie de COVID-19).

La secrétaire d’État portugaise aux affaires européennes et coprésidente de la présidence du conseil d’administration, Ana Paula Zacarias, a déclaré : « La conférence sur l’avenir de l’Europe devrait être une plateforme inclusive rassemblant différentes voix, engageant une vaste réflexion et un débat sur les défis auxquels l’Europe est confrontée et son avenir à long terme. Placer les citoyens au centre des politiques européennes. »

Du côté du Parlement européen, le coprésident Guy Verhofstadt (RE, BE) a déclaré : « En ces temps de transformation, c’est aux citoyens de décider ce qu’ils attendent de l’UE et comment y parvenir. Il s’agit de leur Europe, de leur avenir, et donc de leur conférence ! Notre tâche consiste à faire en sorte que la conférence bénéficie d’un élan public, puis à en tirer un programme pour façonner ensemble l’avenir de l’Europe ».

Dubravka Šuica, vice-présidente de la Commission chargée de la démocratie et de la démographie et coprésidente de la conférence, a déclaré : « La conférence permettra aux citoyens de tous les coins de l’UE et de tous les horizons de partager leurs idées, leurs espoirs et leurs rêves pour façonner l’avenir de leur Union. C’est un moment unique et historique pour l’engagement des citoyens dans l’Union européenne. »

Des représentants de la COSAC (Conférence des organes spécialisés dans les affaires communautaires), du Comité des régions, du Comité économique et social européen et des partenaires sociaux ont également été invités en tant qu’observateurs à cette réunion.

Prochaines étapes :

Le bureau exécutif se réunira à nouveau le 7 avril au Parlement européen et la plateforme numérique sera lancée le 19 avril.

Liste des participants (représentants et observateurs du Bureau exécutif) :

Les coprésidents du bureau exécutif sont Guy Verhofstadt, au nom du Parlement européen, la secrétaire d’État portugaise aux affaires européennes, Ana Paula Zacarias, en tant que représentante de la présidence, et le vice-président de la Commission européenne, Dubravka Šuica.

Les autres représentants du bureau exécutif sont : du côté du Parlement, Manfred Weber (PPE, DE) et Iratxe García Pérez (S&D, ES), du côté du Conseil, le secrétaire d’État slovène aux affaires européennes, Gasper Dovzan, et le secrétaire d’État français aux affaires européennes, Clément Beaune, et du côté de la Commission, le vice-président chargé des relations interinstitutionnelles et de la prospective, Maroš Šefčovič, et la vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, Věra Jourová.

Les observateurs du Parlement sont Gerolf Annemans (ID, BE), Daniel Freund (Verts/ALE, DE), Zdzisław Krasnodębski (ECR, PL) et Helmut Scholz (La Gauche, DE). Du côté du Conseil, les observateurs sont la secrétaire d’État tchèque aux affaires européennes, Milena Hrdinková, le ministre suédois des affaires européennes, Hans Dahlgren, le secrétaire d’État espagnol à l’UE, Juan González-Barba Pera, et la ministre belge des affaires étrangères et vice-première ministre, Sophie Wilmès, du côté du Conseil.

Enfin, la COSAC, le Comité des régions, le Comité économique et social européen, Business Europe et ETUC ou CES (Conférence européenne des syndicats) ont également été invités à participer à la réunion en tant qu’observateurs, étant représentés par : Guido Wolf, Gunther Krichbaum, Luís Capoulas Santos, Marko Pogačnik et Bojan Kekec pour la COSAC, Apostolos Tzitzikostas pour le Comité des régions, Christa Schweng pour le Comité économique et social européen, Markus Beyrer pour BusinessEurope et Luca Visentini pour la CES.