Date de Publication

11/03/2021

Date limite

08/06/2021

Objectif

Prévention et préparation aux risques transfrontaliers

Objectif

Les catastrophes ne connaissent pas de frontières. Les risques posés par les dangers naturels et anthropiques sont transfrontaliers en raison de leur dimension spatiale (tremblements de terre, incendies, intempéries, inondations et météorologie spatiale), ainsi que de la volatilité et de l’ampleur de leurs impacts (pandémies, épidémies de bétail, accidents nucléaires/industriels). Les conséquences humaines, économiques et environnementales – y compris sur le patrimoine culturel – de ces risques, ainsi que leur probabilité d’occurrence, sont indépendantes des frontières nationales. En fait, l’UE peut tirer profit de la lutte contre les risques transfrontaliers au-delà de ses frontières, notamment dans les pays bénéficiaires de l’IAP et dans les voisinages du Sud et de l’Est[1].

L’occurrence croissante et l’interdépendance des nouvelles menaces exigent une forte coopération intersectorielle et transfrontalière en matière de prévention, de préparation et de réaction.

Divers actes législatifs de l’UE préconisent déjà une approche collaborative de l’évaluation des risques de catastrophes et de la gestion des catastrophes : par exemple, pour les risques d’inondation ou les menaces transfrontalières dans le secteur de la santé. La législation révisée sur le MPUC vise également à renforcer la collaboration au niveau transfrontalier et entre les États membres et les États participants sujets aux mêmes types de catastrophes.

Si la coopération transfrontalière est relativement bien établie dans le domaine de l’intervention d’urgence, la coopération transfrontalière au cours des phases de prévention et de préparation peut encore être renforcée. Néanmoins, la phase d’intervention pourrait également bénéficier de protocoles de communication simplifiés et de systèmes interopérables permettant de surmonter les barrières linguistiques dans les situations d’urgence.

En se concentrant sur les pays qui partagent une frontière, cet appel à propositions vise à favoriser une coopération plus soutenue dans les régions transfrontalières.

Ce thème vise à améliorer la gestion transfrontalière des risques de catastrophes par la prévention et la préparation en Europe, dans les pays bénéficiaires de l’IAP et dans les pays voisins de l’UE.


Documentation

  • Lien vers site, appel à propositions et formulaires : ici