Programme

Europe créative

Date de Publication

08/06/2021

Date limite

07/06/2021

Objectif

Europe créative : Appel à propositions projets de coopération à moyenne échelle
(CREA-CULT-2021-COOP-2)

Projets de coopération européenne

Les projets de coopération européenne sont des projets transnationaux impliquant des organisations culturelles et créatives de différents pays participant au programme. Ils donnent aux organismes culturels de toutes tailles la possibilité de coproduire, de coopérer, d’expérimenter, d’innover, d’être mobiles et d’apprendre les uns des autres. L’action vise à améliorer l’accès à la culture et aux œuvres créatives européennes et à promouvoir l’innovation et la créativité.

Les projets peuvent couvrir un ou plusieurs secteurs culturels et créatifs et peuvent être interdisciplinaires.

Un financement est disponible pour trois types de projets (appelés thèmes) :
Catégorie 1 (thème CREA-CULT-2021-COOP-1) – Projets à petite échelle : minimum 3 entités de 3 pays éligibles différents.
Catégorie 2 (thème CREA-CULT-2021-COOP-2) – Projets de moyenne envergure : au moins 5 entités de 5 pays éligibles différents.
Catégorie 3 (thème CREA-CULT-2021-COOP-3) – Projets à grande échelle : au moins 10 entités de 10 pays éligibles différents.

Objectifs

Cette action soutiendra des projets impliquant une grande diversité d’acteurs actifs dans différents secteurs culturels et créatifs, afin de mener à bien un large éventail d’activités et d’initiatives. L’action est ancrée dans le cadre politique du volet Culture du programme Europe Créative et ses questions transversales (inclusion, réduction de l’impact environnemental et égalité des sexes). Les projets de coopération européenne sont également destinés à contribuer à la mise en œuvre d’initiatives politiques émergentes de l’UE, telles que le nouveau Bauhaus européen.

Les projets de coopération européenne sont ouverts à tous les secteurs culturels et créatifs. Toutefois, étant donné que cette action vise à poursuivre les objectifs du volet CULTURE du programme, les projets impliquant exclusivement des organisations du secteur audiovisuel et les projets à contenu exclusivement audiovisuel ne sont pas destinés à être financés dans le cadre de cette action.

Un soutien sera accordé aux projets de coopération contribuant aux objectifs suivants :

Objectif 1 – Création et circulation transnationales : renforcer la création et la circulation transnationales des œuvres et des artistes européens ;
Objectif 2 – Innovation : renforcer la capacité des secteurs culturels et créatifs européens à cultiver les talents, à innover, à prospérer et à générer des emplois et de la croissance.

Concrètement, les projets ciblés sont les suivants :

Création et circulation transnationales : lorsque la coopération transnationale est nécessaire pour des raisons artistiques et financières. Ceci est conforme à la base légale et à ses priorités afin d’accroître la dimension européenne du processus artistique et créatif. La coproduction est également un outil pour stimuler la créativité, partager les ressources et faciliter la distribution transnationale du contenu et la circulation des artistes. Les projets devront prendre en compte le nouveau contexte tel que les préoccupations sanitaires ou environnementales et intégrer des moyens innovants (numériques) de production et de diffusion de contenu.

L’innovation : elle est nécessaire à l’évolution du secteur et à sa compétitivité. L’innovation doit être comprise de manière large. Les innovations ne sont pas nécessairement de nature technologique et peuvent inclure le développement et l’expérimentation de nouvelles pratiques ou de nouveaux modèles, mais aussi le transfert et la diffusion des bonnes pratiques des régions ou secteurs européens plus avancés vers d’autres régions d’Europe ou disciplines.

Les candidats doivent identifier et sélectionner (dans la partie C du formulaire de candidature) lequel des deux objectifs susmentionnés (objectif 1 ou objectif 2) le projet proposé vise à atteindre (cette sélection doit être faite même si certains projets pourraient être pertinents pour les deux objectifs). La mesure dans laquelle le projet répond à l’objectif choisi sera évaluée selon le critère d’attribution « Pertinence ». Voir la section 9 du présent document.

Thèmes et priorités

En outre, les projets doivent aborder au moins une (et pas plus de deux) des priorités suivantes :

Public : accroître l’accès et la participation à la culture ainsi que l’engagement et le développement du public, tant sur le plan physique que numérique ;
Inclusion sociale : promouvoir la résilience de la société et renforcer l’inclusion sociale dans/par la culture, en particulier pour les personnes handicapées, les personnes appartenant à des minorités et les personnes appartenant à des groupes socialement marginalisés, ainsi que le dialogue interculturel ;
Durabilité : contribuer au Green Deal européen et notamment au New European Bauhaus, en encourageant les secteurs culturels et créatifs européens à co-créer, adopter et diffuser des pratiques plus respectueuses de l’environnement, ainsi qu’à sensibiliser au développement durable à travers leurs activités culturelles ;
Nouvelles technologies : aider les secteurs culturels et créatifs européens à tirer pleinement parti des nouvelles technologies pour améliorer leur compétitivité, ainsi qu’à accélérer leur transition numérique en réponse à la crise du COVID-19 ;
Dimension internationale : renforcer la capacité des secteurs culturels et créatifs européens, y compris les organisations de base et les micro-organisations, à être actifs au niveau international, en Europe et au-delà ;

Les projets des secteurs du livre et de l’édition, de la musique, de l’architecture et du patrimoine culturel peuvent soit répondre à l’une des priorités énoncées ci-dessus (priorités 1 à 5), soit répondre aux priorités sectorielles spécifiques suivantes (10% du budget de l’appel sera alloué aux projets mettant en œuvre une priorité sectorielle spécifique).

Les projets des autres secteurs ne peuvent aborder que les priorités indiquées ci-dessus (priorités 1 à 5).

Les candidats devront choisir dans la partie C du formulaire de candidature à quel(s) secteur(s) culturel(s) le projet est principalement lié.

Priorités spécifiques

Pour 2021, les priorités annuelles ciblées suivantes ont été définies pour les secteurs de la musique, de l’édition, du patrimoine culturel et de l’architecture, tels qu’identifiés par les dialogues politiques et les consultations des parties prenantes, afin de soutenir les activités de renforcement des capacités, telles que les activités de formation, de mise en réseau ou d’accès au marché, et le soutien pour devenir plus résilient.

Les projets doivent répondre aux priorités sectorielles spécifiques suivantes :

Pour le secteur du livre (édition) :
Renforcer la capacité des professionnels du secteur du livre à vendre des droits de traduction ou d’adaptation en vue d’accroître la circulation des œuvres littéraires européennes, et en particulier des œuvres écrites dans des langues moins répandues, en Europe et au-delà.
Pour le secteur de la musique :
En s’appuyant sur l’action préparatoire 2018-2020 Music Moves Europe sur la musique, et en tenant compte des circonstances spécifiques de la pandémie et de son impact, renforcer la capacité des professionnels de la musique dans : La création, la promotion, la distribution et la monétisation de la musique, en aidant le secteur à faire face, en particulier, aux nouvelles tendances numériques, juridiques et techniques découlant des innovations sur le marché et des nouveaux modèles commerciaux ou la circulation transfrontalière de la musique européenne et l’exportation de musique au-delà des frontières de l’UE.
Pour le secteur de l’architecture :
Renforcer la capacité des architectes européens en matière de communication, cocréation et médiation avec les citoyens et les parties prenantes concernées dans les processus de conception, de planification et de construction ou intégration des principes du Green Deal européen et en particulier du New European Bauhaus dans leurs pratiques ou internationalisation des carrières en Europe et au-delà.
Pour le secteur du patrimoine culturel :
Renforcer la capacité des professionnels du patrimoine culturel dans l’engagement et la médiation avec les citoyens dans l’interprétation, la communication et la présentation du patrimoine culturel pour développer des relations avec les publics et les parties prenantes, en tenant compte de l’évolution des méthodes technologiques et numériques de création de contenu et de présentation de la production archivée, et en tirant les leçons apprises pendant le verrouillage ; la numérisation du matériel, des sites et des bâtiments historiques du patrimoine culturel, y compris l’utilisation de technologies 3D et d’IA ; la gestion des risques pour le patrimoine culturel, en mettant l’accent sur la prévention et la préparation aux risques naturels et non naturels, y compris l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets, conformément aux principes du « Green Deal » européen.

Les propositions doivent inclure, dans le formulaire de candidature, une stratégie et une description motivées de la manière dont elles prévoient de mettre en œuvre la ou les priorités choisies. Les projets peuvent sélectionner un maximum de deux de ces priorités dans la partie C du formulaire de candidature. Il doit s’agir des priorités les plus pertinentes abordées dans le projet. La mesure dans laquelle les priorités choisies sont traitées par le projet sera évaluée selon le critère d’attribution « Pertinence ». Voir la section 9 du présent document.

Questions transversales

Les propositions doivent prendre en considération les questions transversales de l’inclusion, de la diversité, de l’égalité des sexes, de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique dans la conception et la mise en œuvre de leur projet (veuillez vous référer à la partie 1 de ce document).

Une stratégie sur la façon dont les questions transversales sont abordées dans le projet doit être décrite dans le formulaire de candidature. La mesure dans laquelle ces questions sont abordées dans le projet sera évaluée selon le critère d’attribution « Pertinence ». Voir la section 9 du présent document.

Impact attendu

Cette action devrait favoriser la coopération entre les organismes actifs dans le domaine de la culture, accroître la dimension européenne de la création et de la circulation du contenu artistique européen et encourager le développement, l’expérimentation, la diffusion ou l’application de pratiques nouvelles et innovantes.

 

Pour en savoir plus
Lien vers appel à propositions et formulaires