Programme

Erasmus +

Date de Publication

01/12/2022

Date limite

14/02/2023

Objectif

Erasmus+: Actions Jean Monnet enseignement supérieur (guide 2023 du programme : pages 409 à 424)

Les actions Jean Monnet dans le domaine de l’enseignement supérieur soutiennent l’enseignement et la recherche dans le domaine des études européennes dans le monde entier.

Les études européennes désignent l’enseignement, l’apprentissage et les recherches concernant l’Union européenne, son histoire, ses objectifs, ses structures, ses fonctions et/ou ses politiques.

En mettant l’accent sur la dimension de l’Union européenne, les activités Jean Monnet devraient promouvoir une citoyenneté européenne active et les valeurs fondamentales de l’Union que sont le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité, l’État de droit, ainsi que le respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités (article 2 du traité sur l’Union européenne).

En ce qui concerne les politiques de l’Union européenne, les actions Jean Monnet doivent contribuer à la diffusion des connaissances sur la manière dont ces politiques peuvent améliorer la vie quotidienne des citoyens dans l’UE et/ou à l’étranger, et/ou dont elles peuvent influencer le système décisionnel dans des domaines similaires, soit au niveau des États membres soit à l’étranger, aux niveaux national, régional ou mondial. Un lien très clair entre le sujet de la proposition et la politique de l’UE et/ou le thème de l’Union auquel il se rapporte doit être démontré.

Les actions Jean Monnet tendent également à servir de vecteur de la diplomatie publique à l’égard des pays tiers, en promouvant les valeurs de l’UE et en renforçant la visibilité de ses principes et des objectifs qu’elle entend réaliser.

L’action Jean Monnet «Enseignement et recherche» vise à:

  • promouvoir l’excellence dans l’enseignement et la recherche dans le domaine des études européennes dans le monde entier;
  • favoriser le dialogue entre le monde universitaire et la société, y compris les décideurs politiques aux niveaux local et régional, ainsi qu’aux niveaux de l’État et de l’UE, les fonctionnaires, les acteurs de la société civile, les représentants des différents niveaux d’éducation et des médias;
  • générer des connaissances et des idées à l’appui de l’élaboration des politiques de l’UE et renforcer le rôle de l’UE en Europe à l’heure de la mondialisation;
  • s’adresser à un public plus large et diffuser les connaissances concernant l’UE dans la société au sens large (au-delà du monde universitaire et des publics spécialisés) pour rapprocher l’UE du public.

L’action Jean Monnet «Enseignement et recherche» doit prendre l’une des formes suivantes: Modules, chaires et centres d’excellence

  • Les modules (AAP : ERASMUS-JMO-2023-MODULE) sont des programmes d’enseignement ou des cours de courte durée dans le domaine des études européennes dispensés dans un établissement d’enseignement supérieur. La durée minimale de chaque module est de 40 heures d’enseignement par année académique pour une durée de trois ans. Les modules peuvent être axés sur une discipline particulière des études européennes ou présenter une approche multidisciplinaire (ce qui suppose la participation de plusieurs professeurs et experts). Ils peuvent également prendre la forme de programmes spécialisés ou d’été de courte durée.
  • Les chaires (AAP : ERASMUS-JMO-2023-CHAIR) sont des postes d’enseignement spécialisés dans les études européennes (comme décrit ci-dessus) réservés aux professeurs d’université pour une durée de trois ans. Chaque chaire Jean Monnet ne peut être occupée que par un seul professeur, qui doit dispenser au minimum 90 heures d’enseignement par année académique. Le titulaire de la chaire peut également disposer d’une équipe chargée de soutenir et de renforcer ses activités, y compris la fourniture d’heures de cours supplémentaires.
  • Les centres d’excellence Jean Monnet (AAP : ERASMUS-JMO-2023-COE) centralisent les compétences et les connaissances sur des sujets liés à l’Union européenne. Ils doivent rassembler l’expertise et les compétences d’experts de haut niveau visant à créer des synergies entre les différentes disciplines et ressources des études européennes (comme décrit ci-dessus), ainsi qu’à élaborer des activités transnationales conjointes, et ils garantissent l’ouverture à la société civile. Ils contribuent de manière décisive à établir des contacts avec les étudiants de facultés qui n’abordent habituellement pas les sujets relatifs à l’Union européenne, ainsi qu’avec les décideurs politiques, les fonctionnaires, la société civile organisée et le grand public.